Le calendrier Pirelli attire le regard et suscite les émotions depuis des années

  • Auteur: OPONEO.FR

Certains fabricants de pneumatiques ne sont pas connus uniquement pour leur produits phares. Pirelli et son calendrier culte qui est devenu l'objet de désir des collectionneurs du monde entier est un d'eux. On ne peut pas simplement acheter le calendrier Pirelli au magasin. Chaque édition est très limitée et remise aux partenaires commerciaux ainsi qu'aux personnalités importantes, par exemple la première publication est toujours remis à la reine britannique. Quelques exemplaires sont vendus aux enchères de bienfaisance.

 Robin Wright, connu entre autre pour son rôle de Claire Underwood dans „House of Carrds”, dans l'édition 2017 du calendrier. (photo Pirelli/PEter Lindbergh).
 Robin Wright, connu entre autre pour son rôle de Claire Underwood dans „House of Carrds”, dans l'édition 2017 du calendrier. (photo Pirelli/PEter Lindbergh).

Le calendrier Pirelli 2017 – c'est pas le corps qui importe le plus

Le dernier calendrier Pirelli 2017 se réfère à celui de l'année dernière qui représentait les photos de femmes de succès. Dans le numéro à venir on verra 14 actrices connues. Mais ce qui est le plus important c'est l'absence de maquillage et de retouches.

Le photographe et rélisateur allemand Peter Lindbergh est l'auteur de ces photos. Sur les pages du calendrier on pourra voir les célébrités telles que: Jessica Chastain, Penelope Cruz, Nicole Kidman, Rooney Mara, Helen Mirren, Julianne Moore, Lupita Nyong’o, Charlotte Rampling, Léa Seydoux, Uma Thurman, Alicia Vikander, Kate Winslet, Robin Wright et Zhang Ziyi. Il y a eu également Anastasia Ignatova de l'université d'État Lomonossov de Moscou qui portait le rôle de l'invité spécial.

Les actrices étaient choisies en fonction des films dans lesquels elles ont joué. Le photographe s'est laissé guidé par les actrices qui ont marqué sa vie et qui se sont fait connaître grâce aux rôles importants et reconnus. Il est important de savoir que la plupart d'elles ont reçu un Oscar.

 

 

Peter Lindbergh a décidé de photographier les actrices sans le maquillage afin de les libérer d'une image d'eternelle beauté et jeunesse. Selon lui, l'idée commerciale de la beauté adoptée dans la société d'aujourd'hui est impossible à atteindre. C'est l'individualisme et l'authenticité qui importent. C'est de là que vient également le titre du calendrier „Le Cal Emotional”. Il surligne l'idée de l'édition 2017 où le plus important était „de construire un calendrier autour de la sensibilité et de l'émotion et non du corps parfait”.

Si on retournait vers les débuts et regardait chaque édition, on verrait qu'elles documentent parfaitement les 50 ans de changements dans la photographie, dans la mode ou dans la société. Les créateurs de calendrier surprennent d'une année à l'autre. Communément il est associé aux photos artistiques des mannequins, mais la dernière édition est bien plus qu'un hommage à la beauté féminine.

On vous invite à un court voyage sur les pages du plus connu des calendriers du dernier demi-siècle.

Le travail sur le calendrier est toujours confié aux meilleurs photographes. Sur la photo – Peter Lindbergh (photo Pirelli).

Le travail sur le calendrier est toujours confié aux meilleurs photographes. Sur la photo – Peter Lindbergh (photo Pirelli).

Le succès a dépassé les attentes

Tout a commencé au début des années 60 du XX ème siècle. La filiale britannique de Pirelli cherchait une nouvelle stratégie marketing. Quelqu'un a trouvé l'idée d'imprimmer des calendriers qui devaient être des gadgets de la marque à distribuer dans les garages. L'idée était justifiée par le fait que d'autres industries de la branche ont déjà utilisé cette idée et elle s'est avèrait bénéfique.

C'est ainsi qu'en 1963 la première édition du calendrier est née. Le succès était tel que les personnes responsables de l'idée du calendrier ont admis qu'il fallait rapidement changer son but. Il s'est avéré trop bien pour les murs des garages. La première édition est rapidement devenue culte et est maintenant presqu'impossible à avoir – seulement quelques collectionneurs ont la chance de l'avoir.

La conception du calendrier a changé durant les années. Ici, l'édition des 50 ans du calendrier. (photo Pirelli/Peter Lindbergh).

La conception du calendrier a changé durant les années. Ici, l'édition des 50 ans du calendrier. (photo Pirelli/Peter Lindbergh).

Les premières éditions du calendrier Pirelli

Les photos des premières éditions du calendrier Pirelli peuvent surprendre le destinataire moderne. La nudité n'était pas au rendez-vous mais plutôt un érotisme symbolique. Les premières éditions du calendrier Pirelli comprennaient les tableaux tels que la cuisse d'en dessous du peignoir (1964), la langue léchant un sorbet (1969), une sculpture de poitrine (1973), ou l'abus d'eau sur la bouche (1974). Sur une des pages du calendrier il y a eu une photo de femme fumant une cigarette. Ce qui est intéressant ce qu'aujourd'hui cela choquerait surement plus que la nudité.

La conception de chaque édition a été confié aux photographes qui pouvaient réaliser leur visions sans contraintes. Le coût n'avait pas d'importance et les calendriers étaient toujours au bord des moeurs reçus par la société. Au début les mannequins ne se montraient pas nus. Comme mentionné auparavant, dans les premiers numéros il s'agissait surtout de sous-entendus et de l'imagination. La situation a commencé à chagé au début des années 70. C'est en 1972 qu'une femme a décidé de montrer są poitrine nue dérrière l'appareil pour la première fois.

Dans un contexte social, les premiers numéros se sont trouvés face à un dilemme. Dans les années 60 la Grande Bretagne s'est officiellement relevée après la deuxième guerre mondiale, et les blessures étaient partiellement guéries, du coup l'ère de mini jupes et de la révolution des moeurs est arrivée. En même temps en Italie, c'était tout l'inverse. Les changements politiques ont influencé la censure des classes moyennes. Le Vatican avait également son mot à dire dans la question des moeurs. À cause de cela l'érotisme présent dnas le calendrier Pirelli semblait scandaleux. L'édition 1965 est sorti dans l'ombre des médias et a été résérvée aux certains heureux. Du coup le mythe du calendrier comme une chose luxueuse et controversée est rapidement devenu rélaité.

Chaque édition était plus ou moins sqge – ici l'édition 1996 (photo Pirelli/Peter Lindbergh).
Chaque édition était plus ou moins sqge – ici l'édition 1996 (photo Pirelli/Peter Lindbergh).

La crise, la pause et le grand retour

Les années suivantes ont intensifiées son importance. Mais comme il arrive souvent, il y a de bonnes et de mauvaises années. La guerre du Kippour ainsi que le problème non résolu du Proche-Orient ont emmené l'embargo sur l'importation du pétrole en Europe Occidental. L'industrie de l'automobile et de pneumatiques a commencé à traverser une énorme crise. Pirelli et Dunlop (le nouveau partenaire du groupe italien) n'avait plus les moyens de publier son calendrier. Tout indiquait que l'année 1974 allait être la dernière du fameux calendrier. Les médias ont été déçues quand la décision d'arrêter la publication était prise.

La situation après l'arrêt de la publication du calendrier était devenue encore plus difficile. Après ces problèmes industriels, l'Italie a été touché par le terrorisme. Pirelli traversait également certains problèmes. La collaboration avec Dunlop s'est effondré, ce qui signifiait des millions de livres de dommages et intérêts. La filiale britannique de Pirelli a notée des pertes gigantesques. En 1982, malgré ses difficultés, les gérants de Pirelli ont décidé de recommencer à publier le calendrier. Cette manoeuvre avait pour but de montrer que les problèmes sont terminés et qu'avec ce point positif le groupe allait se remettre sur pieds.

Après sa réactivation, le calendrier n'a cessé de surprendre et impressionner. En 1984 les mannequins ont été maquillées en bandes de roulement de pneus Pirelli P6. En 1987 sur les pages du calendrier se sont trouvées uniquement les femmes de couleur noire et parmis elles Naomi Cambell qui commencait seulement de se faire connaître dans la mode. Dans les années 90 il y a eu également de nouvelles conceptions, comme par exemple les photos uniquement en noir et blanc, „Les femmes du monde” de 1997 ou encore le retour au style pin-up en 1999. Le calendrier Pirelli de l'année 2000 était dans une thématique plutôt sombre. Les éditions suivantes laissées admirer l'Etrême-Orient ou l'Afrique. Un autre moment phare est arrivé en 2011. Karl Lagarfield, qui a presenté les personnages de mythologie grecque et romaine était l'auteur des photos. Pour la première fois à côté des manequins féminins il y a eu également des mannequins masculins.

Gigi Hadid dans le calendrier 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Gigi Hadid dans le calendrier 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Gigi Hadid dans le calendrier 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Une constante évolution du calendrier Pirelli.

L'année 2016 a marqué un changement révolutionnaire du style du calendrier Pirelli. Il constitue un hommage à la force intelectuelle et non seulement à la beauté des femmes. C'est Annie Lebowitz qui est à l'origine de ses photos et les femmes se trouvant sur ses pages étaient par exemple: Amy Schumer, Yoko Ono, Patti Smith et Serena Williams. Ce ne sont pas des mannequins professionnels (sauf une qui travaille pour des organismes de charité) et malgré que leur corps est loin de la perfection elles impressionnent toujours.

Le calendrier porte clairement un message que la beauté est difficile à définir. „Quand Pirelli m'a contacté ils voulaient se détacher du passé. Ils m'ont proposé l'idée de photograpghier de brillantes femmes. Quand ce point était réglé, il ne restait plus que de le montrer d'une manière sincère. Je voulais que les photos montrent les femmes telles qu'elles sont, sans faire semblant” - a dit Annie Lebowitz.

On ne peut pas définir la beauté mais on peut définir le calendrier Pirelli, qui est devenu un véritable symbole durant les années. La meilleure équipe, les top models, les tournages photos impressionants tout cela dans un calendrier de 2kg et de 61cm sur 40cm. Les créateurs du calendrier disposent de 1,5-2mln de dollars donc ils ne regardent pratiquement pas les coûts. Il y a eu des tournages en Chine, un tournage à intérêt écologique en Afrique, sur les îles privées et dans les châteaux. Pirelli a construit les arches de Noé et embauché des personnes pour nettoyer les plages. Même si les coûts semblent élevés, un spot publicitaire à la télévision coûte plus cher et le calendrier est plus efficace pour l'image de marque. C'est pour cette raison que les coûts de réalisation ne sont pas analyser de prés.

Découvre l'offre des pneus Pirelli

Yao Chen dans le calendrier Pirelli 2016 (photo PirelliAnnie Lebowitz).

Yao Chen dans le calendrier Pirelli 2016 (photo Pirelli/Annie Lebowitz).

Serena Williams dans le calendrier Pirelli 2016 (photo Pirelli/Annie Lebowitz).

Serena Williams dans le calendrier Pirelli 2016 (photo Pirelli/Annie Lebowitz).

Amy Schumer dans le calendrier Pirelli 2016 (photo Pirelli/Annie Lebowitz).

Amy Schumer dans le calendrier Pirelli 2016 (photo Pirelli/Annie Lebowitz).

Anna Ewers dans le calendrier Pirelli 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Anna Ewers dans le calendrier Pirelli 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Anna Ewers dans le calendrier Pirelli 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).

Anna Ewers dans le calendrier Pirelli 2015 (photo Pirelli/Steven Meisel).


Vous appréciez notre article?
Cliquez sur le bouton "J'aime"

Merci
Ajouter un commentaire
(Attention: les commentaires sont en modération)

  1. Vendeurs expérimentés
  2. Achats en toute
    sécurité
  3. Un grand choix de
    produits
  4. Livraison gratuite
  5. Les garages partenaires