Histoires des pneus Pirelli

  • Auteur: OPONEO.PL
Depuis plus de cent ans de la marque, Pirelli construit son histoire parallèlement à celle de l'automobile. L'une des plus importantes entreprises de l'industrie du pneu naît avant que l'humanité n'invente l'ampoule.

Pneus pirelli

Pirelli a participé aux nombreux rallyes
remportant souvent des succès.

Les idées du visionnaire de 24 ans

En 1872, un jeune ingénieur, Giovanni Battista Pirelli, fonde la société Pirelli & C. à Milan. Pirelli n'a que 24 ans. Il prévoit à juste titre que l'avenir de la grande industrie reposera en grande partie sur un certain matériau souple, plus tard appelé gomme. En 1879, son usine produit le premier câble télégraphique isolé. Ensuite, il enrichit sa gamme de produits, notamment de chambre à air pour vélos et de courroies, et en 1886, il met au point la technologie de production de câbles télégraphiques sous-marins.

Pirelli commence la production de pneus, comme beaucoup dans le secteur, par les pneus pour vélos. En 1890, le modèle Milano est prêt. Après onze années consécutives de gestation, l'entreprise prépare, pour le début du nouveau siècle, ses premiers pneus pour voitures baptisés « Ercole ». Pirelli est un visionnaire, il se rend compte que les bonnes idées fonctionnent mieux à grande échelle. Son produit doit avoir aussi un emballage adapté. C'est pourquoi il s'engage dans la promotion des sports motocyclistes qui sont extrêmement populaires en Italie depuis toujours.

La production pour les courses

Ses premiers exploits, comme sa victoire dans le rallye Pékin-Paris de 1907, apportent célébrité à sa marque. Les pneus Pirelli, montés sur les voitures Ferrari et Alfa Romeo, deviennent synonymes de succès en rallyes et en courses, et les pilotes les plus célèbres de l'époque, Tazio Nuvolari, Alberto Ascari ou Juan Manuel Fangio, sont convaincus de leur efficacité.

Pirelli développe aussi une carrière spectaculaire à l'étranger. Avec l'aide de ses fils, engagés pour conduire les affaires, il ouvre successivement plusieurs filiales en Europe et en dehors de l'Europe. En 1914, il construit en Catalogne sa première usine en dehors des frontières italiennes. Ensuite, l'une après l'autre jusqu'en 1920, elles sont créées en Grèce, en Turquie, en Allemagne ainsi qu'au Brésil et en Argentine. Le développement et la massification de l'automobile et aussi la demande gigantesque en gomme, utilisée dans nombreux domaines d'industrie au monde, permettent une poursuite spectaculaire du développement de l'entreprise.

La guerre des inventions avec Michelin

Les pneus restent le produit phare de l'entreprise de Milan. Dans ce domaine, les progrès technologiques sont fulgurants. En 1927, Pirelli introduit sur le marché le premier pneu diagonal : The Superflex Stella Bianca. Juste après la seconde guerre mondiale, elle présente son premier modèle de pneu avec armature de tissu : Cintuarto CF67. Dans les décennies suivantes, l'entreprise italienne et ses concurrents de Michelin se livrent à une course sans merci à l'invention et à l'innovation. Après une série en or des Français, qui bouleversent la filière avec leurs innovations successives, les Italiens triomphent à nouveau dans les années quatre-vingts. Ce sont justement les ingénieurs de Pirelli qui inventent les pneus profil bas.

Cependant, l'entreprise italienne a besoin de plus de temps pour reconstruire la puissance affaiblie après les années trente agitées et après la seconde guerre mondiale. Avant le déclenchement de la guerre, l'entreprise ressent déjà fortement les conséquences de la politique destructive de Mussolini, et après la guerre, elle rencontre les difficultés qui affectent toute l'économie de la péninsule. L'inflation fait rage, le chômage et la déstabilisation politique ne paralysent pas que l'industrie de pneu.

Les investissements bien visés et ratés

Lorsque l'Italie surmonte sa crise, Pirelli contrattaque, en réalisant avec retard un plan d'expansion internationale. Dans les années cinquante, l'entreprise ouvre de nouvelles usines au Canada, en France, en Grèce et en Turquie. Dans la décennie suivante, elle se décide à investir sur d'autres continents: au Pérou et en Australie. Elle n'a pas beaucoup de chance dans ses fusions et rachats par les concurrents de marché. La collaboration avec Dunlop, initiée dans les années soixante-dix, dure à peine dix ans et finit sans regret des deux côtés. Ensuite, les Italiens entrent avec Bridgestone dans un conflit dur, finalement perdu, dont l'enjeu est toute l'entreprise Firestone. Les négociations pour fusionner avec le groupe allemand Continental finissent par un échec encore plus grand. Non seulement la fusion ne se fait pas, mais, suite aux mauvaises décisions prises à cette occasion, Pirelli fait pratiquement faillite.

Dans ces circonstances, il faut souligner que l'entreprise italienne réussit beaucoup mieux en achetant la marque Metzeler, ce qui renforce sa position sur le marché du pneu moto, et Armstrong Tire Co., avec lequel elle dispose d'une implantation solide aux États-Unis. La deuxième moitié des années quatre-vingt-dix apporte finalement à Pirelli une certaine stabilisation. La vente de pneus en Europe croît très rapidement et l'entreprise devient aussi un important producteur de fibre optique (en 2005 Goldman Sachs achètera cette partie d'activité de Pirelli, qui s'appellera ensuite Prymsian). Au début du XXI siècle, Pirelli présente un système révolutionnaire de production robotisée, MIRS, dont la première réalisation est un pneu haute performance et puis, entre autres, des pneus de type Run Flat (model Eufori@) permettant la conduite après la crevaison et à pression nulle.

On ouvre de mini-usines équipées du système MIRS en Allemagne, en Angleterre et aux États-Unis. En 2005 Pirelli fête l'ouverture de son premier établissement en Chine et, bientôt, en ouvre d'autres en Roumanie et en Russie.

Les pneus et canons de beauté

Aujourd'hui l'entreprise italienne joue en cinquième position dans le marché mondial du pneu. Mais Pirelli ne vit pas que de pneus. Les fans de la Volkswagen Golf se rappellent sans doute très bien de la version limitée de Golf GTI Pirelli de la première génération en 1983. En 1999 et 2007, de nouvelles éditions de ce type, signées Pirelli, sont produites.

En revanche, chaque année, la marque de la péninsule attire l'attention de tous les sensibles à la beauté féminine, grâce à son célèbre calendrier. Les éditions, déjà légendaires, avec un demi-siècle d'âge, deviennent non seulement une icône de la culture populaire mais aussi l'objet de recherche de sociologues et de spécialistes de la culture. Comme l'affirment ces derniers, c'est justement ce calendrier avec les mannequins, à moitié nues, qui définit et documente les canons changeants de la beauté. Et les Messieurs de Pirelli nous assurent qu'ils vont le poursuivre.

Consultez notre offre de pneus Pirelli.

Galerie des photos

Histoire des pneus pirelli

Histoire des pneus pirelli

Publicite des pneus PirelliPublicite des pneus Pirelli

L'histoire des pneus Pirelli

Vous appréciez notre article?
Cliquez sur le bouton "J'aime"

Merci
Ajouter un commentaire
(Attention: les commentaires sont en modération)

  1. Vendeurs expérimentés
  2. Achats en toute
    sécurité
  3. Un grand choix de
    produits
  4. Livraison gratuite
  5. Les garages partenaires