Quel pneu est déjà usé ?

Selon la loi, comme usé est tenu le pneu dont la bande de roulement a atteint le niveau de l’indicateur d'usure TWI (Tread Wear Indicator). Le TWI correspond à 1,6 millimètre. Ces indicateurs sont situés en plusieurs endroits sur la bande de roulement du pneu et apparaissent dans les rainures entre les pavés de la bande.

Le symbole du TWI se trouve dans la plupart de cas sur la jonction du flanc et de la bande de roulement. Il peut avoir tout simplement la forme de lettres TWI ou une autre, comme Bibendum, symbole de Michelin sur les pneus de cette marque.

Pour votre propre sécurité il est préférable de remplacer le pneu usé avant que la profondeur dépasse le niveau des indicateurs ( de 1,6 mm). Il faut également veiller à ce que la différence entre la profondeur des rainures des bandes de roulement des deux pneus montés sur le même ne dépasse pas 5 mm.

L'usure des pneus – le symbole TWI informe sur l'usure des pneus arrivée a 1,6 mm.

Symbole TWI informe de l'usure du pneu jusqu'à 
la profondeur de 1,6 mm.
 

Le pneu usé c'est aussi un pneu endommagé d'une manière qui l'empêche d’être utilisé ou le pneu qui, vu son âge, n'est pas propre pour une utilisation ultérieure. Bien que sa bande de roulement peut ne pas être complètement consommée ni avoir des endommagements mécaniques, son utilisation peut être dangereuse. Les normes précisent que le pneu nouveau est celui qui n’a pas plus de 3 ans à compter de la date de fabrication. En pratique, il n'est pas recommandé d'utiliser les pneus qui ont plus de 10 ans car cela peut entraîner:

  • séparation des éléments de la bande de roulement, y compris le détachement
  • déformation ou découverte de la tringle (partie du pneumatique, qui permet le montage sur la jante)
  • tâches, brulures de l'intérieur du pneu sur une couche de butyle
  • bosselages, déformations latérales associée a la rupture des fils de la carcasse du pneu
  • coupures ou déchirures latérales du caoutchouc (meme superficielles) qui peuvent - causer des dommages aux fils de la carcasse du pneu.


Usure des pneus : un bosselage sur le flanc du pneu, photo : Michelin

Bossage sur le côté du pneu, photo Michelin.
 

Notons qu'il est difficile de déterminer la cause de l'usure: si en regardant le pneu, vous verrez un de ces symptômes, vous devriez demander l'avis d’un professionnel.


La profondeur de sculptures et la traction des pneus

La profondeur de sculptures est particulierement importante dans des conditions météorologiques extrêmes, lorsque la route est localement inondée ou complètement mouillé. Un pneu avec la bande de roulement de profondeur des rainures limitée au minimum est incomparablement pire que les pneus avec la bande de roulement en bon état, en particulier quand il s'agit de l’aquaplanage ou de la conduite sur une chaussée mouillée. Le pneu dont la profondeur de sculptures est de 4 mm, possede seulement 65% d’adhérence de la bande de roulement de profondeur de 8 mm. A son tour, le pneu de la profondeur 1,6 mm sur le mouillé a seulement 40% d'adhérence du pneu neuf.La profondeur des rainures de la bande de roulement est nécessaire pour ramasser et évacuer l'eau de la route. Sur une chaussée seche la profondeur de sculpture n'est pas si importante. Toutefois, notons qu’au fur d’utilisation le caoutchouc perd progressivement de ses propriétés. La perte de parametres associée a l'âge peut etre beaucoup plus élevée que les «bénéfices» résultant de la rigidité de la bande de roulement usé favorisant le freinage sur le sec.
 

Quel genre d'usure des pneus les disqualifie de l'utilisation ultérieure ?

En premier lieur, c’est la consommation de la bande de roulement hors de la profondeur de 1,6 mm. Bien que la partie centrale de la bande de roulement de nos pneus peut etre toujours dans les limites acceptables, la profondeur du bord de la bande inférieure a 1,6 mm exclut le pneu de l'utilisation. De même, beaucoup d'autres formes d’endommagements et d'usures résultant de l'utilisation du pneu peuvent nécessiter le remplacement des pneu.
 

Quels sont les différents types d'usure des pneus, et comment les reconnaître ?

En ce qui concerne les types d'usure, on peut énumérer :

  • usure normale
  • usure asymétrique
  • usure des épaules
  • usure du centre de la bande de roulement
  • usure locale
  • crénelage

L’usure normale se produit lorsque le pneu est utilisé de manière uniforme sur toute la largeur et la circonférence de la bande de roulement. L’usure asymétrique se produit lorsqu'une partie de la bande de roulement se consomme plus rapidement que l'autre. Elle peut être associée à un pincement incorrect. La consommation dans la zone des épaules se produit lorsque la hauteur de bande de roulement au centre est plus élevée que sur les épaules. Ce type d’usure est d’habitude associé à la conduite prolongée avec le pneu sous-gonflé et un poids trop important. Dans ce cas, il se produit une flexion du front du pneu et ce sont les épaules du pneu qui devient la zone de contact avec le sol et qui s'use plus rapidement. Quand on voit ce type d'usure et la profondeur de sculptures est suffisante pour que le pneu soit toujours utilisé, il faut restaurer la pression de gonflage correcte. Si cet état a été maintenu pendant une longue période, il faut se rendre à un professionnel pour évaluer l'état du pneu. L'utilisation prolongée du pneu à la pression trop faible peut contribuer à d'autres dommages intérieurs. Une forte usure sur les épaules peut également être le résultat de la manière de conduite. Une conduite agressive en particulier dans les virages provoque une forte abrasion dans la zone du bras.La consommation du centre de la bande de roulement a lieu lorsque nous conduisons à la pression de gonflage trop élevée dans les roues. Le contact avec le sol est limité au centre de la bande de roulement, qui est poussé sous l'influence de la pression interne du pneu, ce qui est à l'origine de l’usure du centre de la bande de roulement. L’usure locale peut être causée, par exemple, par un freinage brusque aux roues bloquées, pour les voitures dépourvues de l'ABS. En résultat, une partie de circonférence de la bande de roulement s’use intensément. Ce type d’usure peut également résulter d’une qualité insuffisante du mélange du pneu.

Une autre forme d’usure est le crénelage. Il se traduit par une usure irrégulière des pavés de la bande de roulement. Il prend la forme des « dents » qui sont visibles et palpables au toucher de la main. Cette usure est typique surtout pour l'essieu arrière. C'est le changement de pression et du travail des pavés à l'encontre de la route lors de la conduite en ligne droite et dans les virages. Il est un phénomène inévitable, en général, toutefois, son intensité peut varier et dépend de nombreux facteurs, tels que:

  • ajustement d’un modele spécifique du pneu de voiture et du type de suspension,
  • pression de gonflage et poids du véhicule incorrects,
  • indices de vitesse et de charge mal choisis,
  • état des éléments de la suspension.

Les pneus fort crénelés peuvent être pénibles lors de l’utilisation à cause du bruit et des vibrations générés. Pour réduire l'ampleur du problème il vaut changer les pneus de place tous les 10 000 km, observer la bonne pression de gonflage et de la charge et de prendre soin de l'état de la suspension.
 

Quand on peut faire jouer la garantie fabricant ?

On ne peut pas exclure que l'usure des pneus anormale peut être associée à des défauts de la construction du pneu. Si nous savons que les pneus ont été exploités correctement, en respectant la pression de gonflage recommandée ainsi que les limites de charge et que l'état de notre voiture est sans opposition, mais une usure des pneus anormale se présente, cela peut suggérer un probleme avec la qualité du pneu. Surtout l’usure trop rapide et les usures locales de toute nature peuvent y être associées. D'autre part, la probabilité de l’occurrence d’un incident en raison de l’usure du pneu. Il s'agit d'une rupture, d’un détachement de la bande de roulement, le glissement du pneu de la jante etc. Le pneu est soumis à la flexion plusieurs fois par minute, il subit beaucoup de chocs, est extrêmement exposée à des divers facteurs externes qui peuvent causer beaucoup de dommages visibles et invisibles. Par conséquent, plus le pneu est exploité en conditions séveres, plus nous devons le regarder de plus près en cherchant des anomalies éventuelles et les consulter à chaque fois avec des spécialistes.
 

L’usure du pneu et la sécurité sur la route

L'impact de l'usure des pneus sur la sécurité peut être considéré de deux manieres.Tout d'abord, l'impact de l'usure du pneu sur son comportement et ses paramètres. Les sculptures de la bande de roulement usées peuvent signifier les problèmes avec la maîtrise du véhicule en particulier sur une chaussée mouillée et sa sensibilité à l’aquaplanage. L’âge des pneus ainsi que la dégradation progressive des caractéristiques du mélange ont un impact majeur dans toutes les conditions. L'élément le plus important semble être un contrôle régulier de la pression du gonflage appropiée, donc conforme aux recommandations du fabricant et aux conditions d'utilisation. La pression de gonflage ne doit être ni trop haute ni trop basse. Rappellons-nous que le sous-gonflage de 20% réduit la vie du pneu de 30%, mais aussi prolonge considérablement la distance de freinage et augmente la consommation du carburant.