En 1937 aux Etats-Unis on inaugure le Golden Gate Bridge à San Francisco. Georges VI devient roi d'Angleterre et l'hongrois Albert Szent-Gyorgyi, reçoit le Prix Nobel de médecine. C'est à peu près à cette époque-là que commence à Dębica la construction de la plus grande entreprise de pneus de Pologne.

L'histoire de la marque Dębica prend sa source dans la décision du gouvernement polonais de construire le Pôle Industriel Régional (COP, Centralny Okręg Przemysłowy), acte économique majeur de la II République de Pologne. Décision est prise d’implanter une usine de caoutchouc synthétique, de pneu et de peinture dans la région de Basses-Carpates. Le père du projet technique est l'Américain E. Hoovrer assisté pour les travaux par Edward Wróblewski, directeur de la filiale construction de Stomil à Poznań. Le projet industriel est conçu par les spécialistes de l'entreprise américaine General Tire and Rubber Company, en collaboration avec trois ingénieurs polonais : Kazimierz Obrębski, Henryk Sagan et Wiktor Piotrowski. Après à peine une vingtaine de mois, la halle de production de 59 500 mètres cube est prête. Pour équiper l'usine on achète des machines, les plus modernes du moment, de l'entreprise anglaise « Francis Shaw Company Ltd Manchester ». L'investissement total est de trois cent mille PLN.

Dębica – l'investissement gigantesque de la Deuxième République de Pologne

Ses premiers résultats se font voir dès le printemps 1939. Le 30 mars, le premier pneu sort des établissements de Podkarpacie. L'inauguration officielle de l'Usine de Pneus de Route a lieu le 4 avril. A la cérémonie d'ouverture participent notamment le créateur du pôle COP, Eugeniusz Kwiatkowski, et aussi les autorités locales et régionales ainsi qu'un représentant des généraux du Ministère de la Défense.

Cette délégation de notables peut admirer le travail de 260 ouvriers, de 16 ingénieurs et de machines qui, au début, sont capables de produire tous les 24 heures environ 350 ensembles de pneu (pneu et chambre), dans sept dimensions différentes. Dans les premiers temps, toute la production est destinée à l'armée polonaise. L'usine se développe très rapidement. A l'été 1939, plus de 600 personnes y travaillent et la capacité de production atteint les 600 ensembles de pneus par 24h.

Le développement est interrompu par le déclenchement de la seconde guerre mondiale. En 1940, l'entreprise Stomil de Poznań, et sa filiale de Dębica, sont vendues par les autorités d'occupation au groupe allemand «Continental Gummiwerke AG Hanower». Les Allemands le rebaptisent « Posener Gummiwerke ».

Construciton de l'usine Dębica

Le début de la construction de l'usine.

Dębica et l'économie centralisée

Après la guerre, l'établissement de Dębica est réadapté pour retrouver sa gloire de la fin de la précédente décennie. Dans les premières années de la libération, il faut faire face à des difficultés comme la revendication de machines et d'équipements par l'Allemagne, et aussi la reconstruction de la technologie et de la production d'avant-guerre. Quand Dębica est prête pour la réouverture, un plan de six ans est mis en place. L'usine doit répondre à la demande de pneus qui croît sans cesse : il est nécessaire d'augmenter la production. Elle est donc agrandie et les investissements réalisés portent aussi sur l'achat de machines plus performantes et la modernisation des procédés de production. Dans les années soixante, l'usine est dotée d'un parc de machines modernisé, on y adjoint une halle de production de pneus pour vélos et on y crée un Centre de R et D.

La décennie suivante est capitale dans l'histoire de la marque Dębica. On introduit dans la production en série des pneus radiaux pour véhicules de tourisme. Quelques grandes unités de production sont construites, notamment l'Usine de Pneus Radiaux pour Voitures et l'Usine Centrale de Chambres. Malheureusement, la crise progressive de l'économie centralisée empêche le développement de l'entreprise. Malgré la stagnation économique, en 1986/1987 une nouvelle Usine de Pneus de Camions et de Machines Agricoles est construite et livrée l'année suivante. Sept cents personnes y sont embauchées et la production définitive doit atteindre 800 000 pneus par an.

Dębica – le mariage polono-américain

Un autre chapitre dans l'histoire de la marque Dębica lié à ses restructurations et adaptation à la nouvelle réalité économique est la privatisation. En 1991, l'entreprise est transformée en société unipersonnelle du Trésor Public. Les actions de la société sont cotées à la Bourse de Varsovie pour la première fois le 24 novembre 1994. Un peu plus d'un an après, le processus de privatisation s'achève par la vente d'un paquet d'actions à un investisseur stratégique, le groupe américain « The Goodyear Tyre & Rubber Company ». Au début de 1996, Goodyear est déjà actionnaire de la société (dès avril 2008 il possèdera 65,99 % de participation).

Les premières années de la collaboration consistent en une adaptation de la société polonaise aux standards internationaux de production et de gestion en vigueur dans le groupe. Les changements touchent pratiquement tous les domaines de l'activité, à commencer par l'organisation structurelle en passant par les financements, les politiques économique et énergétique et les investissements. Ces derniers conduisent rapidement à la mise en route d'une production de pneumatiques « tout acier » pour camions. Dès avril 1996, commence la vente de pneumatiques pour camions du modèle « Dębica 4Ever ». Deux ans plus tard, on met en route une halle moderne pour leur production.

En 1997, la direction de Goodyear décide de transférer à Dębica la production de pneumatiques pour l'agriculture de Fulda, en Allemagne, et d'Amiens, en France, ainsi que la production de chambres de l'usine turque du groupe. Aujourd'hui, Dębica est le seul producteur de chambres et de pneus pour l'agriculture dans tout le groupe Goodyear. Trois ans plus tard, le Centre Logistique de l'entreprise est construit à Tarnow, où il s'étend à présent sur une surface de quarante-six mille mètres carrés et est équipé notamment de 46 quais de chargement pour camions.

Locaux actuels de l'usine Dębica.

L'usine actuelle où sont produits également des pneus
et des chambres à air de la marque Goodyear.

Dębica produit 15 millions de pneus par an

Au cours des années suivantes, Dębica prévoit investir plus de 100 millions de dollars pour le développement de la production des pneus haute performance pour voitures (pneus « high performance » et « ultra high performance »). En avril 2007, la direction de l'entreprise annonce la planification d’un investissement (8,5 millions de dollars) pour le développement de pneumatiques pour camions.

Aujourd'hui Dębica est déjà le plus grand établissement Goodyear en Europe et le troisième dans le monde (avant 2011 elle doit devenir le plus grand fournisseur de pneus dans le monde). Les pneus de différentes marques du groupe sortent des lignes de production de la société polonaise. En dehors de Dębica et de Goodyear, ce sont aussi : Dunlop, Fulda et Sava. L'usine fabrique 15 millions de pneus par an. Les pneumatiques produits en Basse-Carpates se vendent notamment en Allemagne, en Slovénie, en Angleterre, en Turquie, et même aux Émirats Arabes Unis.

Consultez notre offre de pneus Dębica.