Les pneus hiver... Pourquoi vaut-il la peine de les monter?

  • Auteur: OPONEO.FR

Naturellement, il peut arriver qu’au début du mois de décembre la température monte au-dessus de 10°C, ce qui peut causer une usure plus intense de la bande de roulement des pneus ou bien une conduite moins stable de la voiture. Pourtant, cela vous coûtera surement moins qu’une surprise qui pourrait vous arriver sur un pont, sur un viaduc ou sur un ségmant d’une route forestière. Il faut savoir que votre sécurité sur la route ne dépend pas seulement de vous même. Peu importe si vous mettez sur les roues de votre voiture les meilleurs pneus hiver ou vous conduisez prudemment, quand les autres oublient tous ces principes vous êtes en danger.

Ce qui pourrait être très utile dans ce cas, ce serait l’introduction des lois et des normes légales adéquates. Peut-être l’introduction d’une prescription qui obligerait les utilisateurs des voitures à mettre les pneus hiver satisferait les exigences de sécurité comparables à l’usage des sièges auto bébé ou des hauts parleurs lors de la conduite. Nous nous sommes déjà bien habitués à ces dernières règles. On pourrait même laisser tomber les contraintes légales liées à l’utilisation des pneus hiver, si les compagnies d’assurances prenaient en considération d’accorder des remises aux conducteurs qui utilisent les pneus hiver dans la période du novembre au mars.
 

La sculpture de la bande de roulement, une caractéristique distinctive des pneus hiver

La structure et la construction des pneus hiver de la dernière génération est le fruit des nombreuses simulations numériques. Les pneus hiver doivent « mordre » profondément la neige et ils doivent s’en libérer rapidement grâce au mouvement rotatif des roues. Ils doivent travailler en utilisant toujours une surface nouvelle, polie et la plus vaste possible en caoutchouc flexible. C’est justement la bande de roulement riche en lamelles qui remplit cette fonction, ainsi que les blocs des pneus hiver qui ont de différentes dimensions, une direction variable et en plus leurs bords ont parfois des encoches.

Les sculptures de la bande de roulement du pneu hiver.
 

La sculpture de la bande de roulement des pneus hiver

Outre les rainures transversales, les pneus hiver ont aussi des rainures longitudinales. Les unes doivent évacuer de la boue de neige et de l’eau du dessous le pneu, tandis que les autres doivent améliorer la stabilité de traction du pneu. Cette combinaison a pour but aussi d’affaiblir le bruit causé par la rotation de la roue. L’épaisseur des blocs de la bande de roulement des pneus nouveaux est d’environ 1 cm. En France, l’usure maximale admissible de la bande de roulement des pneus hiver et des pneus été est de 1,6 mm (les différents fabricants d’automobile recommandent 3 – 4 mm). Quand même, on recommande de changer les pneus hiver quand la profondeur de la bande de roulement est de 4 mm. Les lamelles du type « Y » est ici une certaine exception, étant donné qu’après l’usure de 50% de l’épaisseur de la bande de roulement, elle se divise ce qui contribue à maintenir inaltérée l’adhérence de la bande de roulement au revêtement.
 

Les pneus hiver directionnels

Une bande de roulement directionnelle a un dessin à chevrons. Lors de la rotation de la roue c’est le dos du dessin qui entre en contact avec le revêtement de la route et après ce sont ses ramifications qui entre en jeu en allant vers les bords de la bande de roulement. Les avantages, c’est une parfaite évacuation de la neige du dessous de la bande de roulement, ce qui favorise un bon contact du pneu hiver avec le revêtement. D’habitude, pour faciliter leur montage, les pneus directionnels sont marqués à l’aide d’une flèche qui indique la direction de la rotation.

Les pneus hiver directionnels


Dans les modèles les plus récents des pneus hiver, nous rencontrons un type de caractère directionnel – le lammelage des blocs de la bande de roulement qui vont vers le centre de la bande. Cela permet l’inclination des lamelles dans une direction définie ce qui augmente l’adhérence longitudinale du pneu hiver. Quand même, en montant ce type de pneus, on doit le faire en étant entièrement conscient de toutes les conséquences que cela porte. On peut les monter conformément aux recommandations du fabricant qui, même si ce n’est pas une bande de roulement directionnelle typique, indique le sens de rotation du pneu, en nous offrant de cette manière un freinage plus efficace. Cela est dû au phénomène qu’on pourrait appeler « grattage à rebours » des lamelles. Cependant, si c’est la force de traction qui nous intéresse le plus, on doit demander au technicien de monter le pneu à l’envers par rapport à la direction indiquée.
 

Les pneus neige avec une bande de roulement asymétrique

Dans les pneus hiver avec la bande de roulement asymétrique, la partie intérieure est responsable pour l’évacuation de l’eau et pour l’adhérence longitudinale, tandis que la partie extérieure est responsable pour la stabilité et pour l’adhérence en courbes. Le front de la bande de roulement est muni des rainures disposées d’une manière asymétrique. Pendant le montage de ce genre de pneus, il faut se rappeler que le côté extérieur du pneu (sur le côté il y a le marquage: OUTSIDE) doit être monté vers l’extérieur de la voiture.

Les pneus hiver assymétriques
 

Les deux éléments supplémentaires qui vous aideront à combattre l’hiver


Le premier, c’est la possibilité d'équiper vos pneus de crampons par les fabricants. Cependant, cette solution n’est permise que dans certains pays et régions (comme la Scandinavie, la Russie du nord).

Le deuxième mode qui peut vous aider pour vous sauver dans des conditions particulièrement extrémales (par exemple: les montées verglacées) c’est l’usage des chaînes. Nos normes permettent leur utilisation dans des conditions hivernales particulièrement dures. En certains endroits, on peut même rencontrer le signal routier C – 18, c’est-à-dire l’obligation d’utilisation des chaînes neige. Les chaînes doivent être mises sur les roues moteur, et elles ne peuvent être utilisées que sur les revêtements enneigés ou verglacés. Le signe C – 18 introduit aussi la limitation de vitesse à 50 km/h.
 

ATTENTION! Rappelez-vous qu’en roulant avec les chaînes neige la stabilité du véhicule est pire. En plus, l’utilisation des chaînes réduit sensiblement la vie des pneus.

Une note supplémentaire concernant l’exploitation

En ce qui concerne le choix des pneus hiver, on recommande de monter les pneus d'une taille plus étroites par rapport aux pneumatiques été. Quand même, vu que dernièrement les véhicules ont une puissance des moteurs de plus en plus grande, cette règle cesse d’être une obligation.

Dans le cas des pneus hiver on peut appliquer aussi une pression plus élévée par rapport à la pression nominale (de 0,2 – 0,3 bar).

Il serait le plus commode et le plus pratique (aussi de point de vue économique) d’avoir les deux complets des jantes. Dans le cas des pneus hiver, on recommande l’utilisation des jantes en acier. Cependant, les jantes en aluminium, sans bords rectifiés et recouvertes d’une couche protectrice spéciale qui rend possible leur utilisation dans les conditions hivernales, jouissent d’une popularité croissante en hiver.
 

RAPPELEZ-VOUS! Après avoir enlevé les pneus (pneus hiver aussi), il faut les laver et les stocker dans un endroit frais et obscur, si c’est possible. Actuellement, il est possible aussi de stocker les pneus dans de certains ateliers de pneus. Il faut éviter aussi d’accrocher les pneus (sans jantes) sur des crochets, ou de les entasser un sur l’autre, parce que cela pourrait causer leur détérioration ou leur déformation.
Vous appréciez notre article?
Cliquez sur le bouton "J'aime"

Merci
Ajouter un commentaire
(Attention: les commentaires sont en modération)

  1. Vendeurs expérimentés
  2. Achats en toute
    sécurité
  3. Un grand choix de
    produits
  4. Livraison gratuite
  5. Les garages partenaires