Qu'est-ce que la pression préconisée par le fabricant de la voiture ?

Information sur la pression peut se trouver sur la trappe d'essence

A l'intérieur de la trappe d'essence vous trouverez des informations
concernant la pression des pneus recommandée par le fabricant.

C'est une pression d'air optimale pour les pneus de notre véhicule recommandée par le fabricant de ce dernier. L'information au sujet de cette pression se trouve dans des différents endroits dans la voiture, le plus souvent elle est indiquée sur un autocollant - selon le modèle de la voiture, elle peut être retrouvée sur le coté intérieur de la trappe à essence, dans la boîte à gants, sur le seuil ou sur le montant du coté du chauffeur.
Les valeurs préconisées le plus souvent sont, par exemple : 2,0, 2.2 etc.

Comment la température impacte le pneu ?

Pendant l'hiver, les fluctuations de température sont assez courantes. Chaque baisse de la température entraîne la baisse de la pression d'air dans les pneus.
Par exemple, la valeur préconisée de pression pour notre voiture est de 2 bar. Le pneu a été gonflé à pression préconisée au garage, en température ambiante de 20°C.
Regardons maintenant l'influence de la température en baisse : à 0°C la pression d'air dans ce pneu sera de 1,8 bar; puis, à -10°C elle sera de 1,7 bar. À -20°C la pression d'air sera seulement de 1,59 bar, ce qui signifie une baisse de pression de 20% par rapport à la valeur préconisée par le fabricant.
C'est pourquoi en période hivernale il est important de vérifier la pression d'air des pneus plus souvent qu'en période estivale; le mieux c'est de le faire une fois par semaine.

Quels sont les résultats du sous-gonflage ?

Sous-gonflage influence énormément l'usure des pneus.

Usure irrégulière des pneumatiques.

La pression d'air insuffisante dans nos pneus peut causer une suite de problèmes. Les pneumatiques sous-gonflés ont la tendance à freines sur des distances plus longues et altèrent la maniabilité du véhicule.
L'autre souci c'est la dérive du pneu lors de la conduite tout droit et un « flottement » lors de la prise de virages. Le sous-gonflage provoque aussi une altération de l'adhérence à la route en général, si importante sur les routes hivernales. Son autre résultat est l'augmentation de consommation du carburant et une usure plus importante de la bande de roulement.
Certains conducteurs pensent qu'il faut diminuer la pression d'air en hiver afin que le pneu ait une meilleure adhérence à la route sur la neige. Rien de plus faux. Suite au sous-gonflage, le pneu ne touche pas le revêtement avec toute sa largeur, mais seulement avec les bords, ce qui empire la tenue de route du pneumatique.
La réduction intentionnelle de la pression d'air est présente dans les sports de voitures 4x4, mais elle relève de la spécificité du revêtement tout à fait différente de celui auquel on a à faire tous les jours. C'est pourquoi toutes les analogies sont manquées.


En hiver, on augmente la pression de 0,2 bar

La pression appropriée assure aux pneus la meilleure adhérence à la route possible, particulièrement importante en hiver. En pratique, il s'avère qu'il n'est pas toujours possible d'ajuster constamment la pression à la température ambiante, surtout en cas de fluctuations fréquentes de températures hivernales.
C'est pourquoi, quand les températures basses se maintiennent durant quelques jours, il est recommandé d'augmenter la pression de 0,2 bar. Pourquoi exactement autant ? Cette valeur résulte d'une prise de la moyenne de l'échelle de températures à notre climat.
N'oublions pas d'aligner la valeur de la pression d'air au niveau préconisé par le fabricant de la voiture quand la température ambiante commence à monter. Les pressions d'air préconisées par les fabricants ont des valeur optimales pour nos pneus.

Quel pression des pneus en hiver ?

Soin de la pression correcte des pneumatiques en hiver.