Capteurs de pression de gonflage de pneus – système TPMS

  • Auteur: OPONEO.FR

Les systèmes TPMS sont-ils utiles ?

Il est incontestable qu'ils sont utiles car les enquêtes de l'organisation DEKRA montrent que 40% des propriétaires des véhicules en Europe et l'Amérique du Nord contrôlent l'état des pneumatiques moins qu'une fois par an. Toutefois la qualité de pneumatique impacte non seulement la sécurité des voyageurs, mais aussi l'environnement et les finances de chaque conducteur. Il y a deux raisons de la perte de pression dans les pneumatiques. La première est un phénomène naturel et elle est le résultat de la pénétration de l'air par les parois des pneus et valves. La seconde, plus dangereuse, se produit dans le cas de dommages mécaniques. C’est une perte de pression brusque si on a heurté une bordure de trottoir ou si on roulé sur un objet pointu. Dans les deux cas, pour éviter un malheur, nous devrions être vite informés de la perte de pression des pneus. C'est justement le système TPMS qui doit nous le garantir.

En mars de l'année en cours, le Parlement Européen a adopté une résolution exigeant de la part des fabricants d'automobiles un montage en série de systèmes TPMS dans des véhicules neufs. En l'Amérique du Nord, cette obligation a été introduite il y a très longtemps, à savoir en 2003. La résolution européenne doit entrer en vigueur en novembre 2012. La résolution ne précise pas pourtant laquelle des solutions existantes sur le marché doit être mise en oeuvre. La Commission économique européenne va le résoudre dans les jours à venir. Regardons maintenant lequel des systèmes TPMS est plus avantageux pour un conducteur moyen.

Sur le tableau de bord s'affichent des informations
ugentes sur la pression.

A présent, sur le marché, ce sont deux technologies de systemes TPMS qui dominent :

TMPS direct

Capteur de pression

Capteur de pression sur la jante.

Le principe de leur fonctionnement consiste à informer le conducteur dans le temps réel de la pression effective dans chacune des roues. Ces systèmes fonctionnent sur la base des capteurs de pression se trouvant dans chaque roue et des solutions permettant la transmission de l'information de l'intérieur du pneu jusqu'à un composant du véhicule responsable de la collecte des données. Elles sont montées par le fabricant sur les véhicules de type Mercedes, BMW, Lexus, Jaguar, etc.

En résumé: Les valves montées sur les roues transmettent des informations à l'ordinateur de bord du véhicule à l'aide des ondes radioélectriques. La valve montée sur la roue se compose du capteur de pression, alimentation de batterie et réseau électronique. Le capteur de pression TPMS contient en lui-même un cristal de quartz et change la différence de pression en sauts qui sont transmis à l'ordinateur de bord au niveau de la fréquence de 434 MHz. La transmission de ce type dans les systèmes TPMS  se passe en moyenne toutes les minutes.

Voyant de pression de pneus allumé.

Il existe de multiples systèmes directs TMPS. Les plus populaires sont : Beru, Schrader ou autres, comme AllTech, SmarTire, Siemens VDO, Tire Solution, Pacific etc. Les différences entre les modèles particuliers consistent en emplacement et  mode d'installation des capteurs de mesure. Le capteur peut être installé directement derrière la valve de gonflage ou bien fixé par ex. au bandage. Dans ces premiers, les valves sont marquées par les couleurs et la position de la roue dans le véhicule est invariable. Le changement de position des roues provoquerait l'apparition d'une information fautive sur l'afficheur. Dans les capteurs fixés au bandage, l'ordinateur reconnaît lui-même la position de la roue dans le véhicule. Les résultats des mesures s'affichent sur le tableau de bord de la voiture ou sur l'écran de l'ordinateur de bord.

L'introduction d'un tel système TMPS dans l'équipement de série des véhicules neufs à partir de l'an 2012, est largement soutenue par les fabricants de pneumatiques. Ils argumentent que le système offre une grande exactitude et précision du contrôle de pression dans chacune des roues. Il indique dans le temps réel la pression actuelle dans chaque roue ce qui le rend sûr (car il nous tient au courant de la pression), économique (il nous protège contre les effets d'une basse pression – plus grande consommation, usure des pneus plus importante) et écologique (le pneu sera utilisé plus longtemps, émission de CO2 est inférieure).

Parmi les défauts de ce système on énumère les problèmes d'utilisation. A chaque fois, en changeant les pneus, il faut prévenir le vulcanisateur de la présence de capteurs de pression dans les roues car ces capteurs sont endommagés le plus souvent justement lors de leur démontage dans les stations de service. Le coût d'un nouveau capteur est important. En plus, il faut y ajouter le coût d'introduction des modifications dans le logiciel du système TPMS qui doit analyser de nouveau de nouvelles conditions de base (un nouveau capteur). Les nouvelles conditions de base doivent être introduites à chaque changement de pneus. Il ne faut pas oublier de monter les jantes à chaque fois exactement dans la même place qu'auparavant. Si on l'oublie, nous payerons pour une analyse suivante de nouvelles conditions du système TPMS.

Informations sur les pneumatqiues.

Tableau de bord - informations sur les pneus.

TPMS indirect

Ce type du système est préféré par les fabricants de véhicules, c’est pourquoi il est présent dans la plupart des autos de catégorie moyenne et basse. Sa qualité de base est le prix bas de l’implantation. C’est le résultat du fait qu'il utilise le capteur de vitesse des roues qui fonctionne dans le cadre du système prévenant le blocage des roues (ABS) et le système électronique de stabilisation (ESC).

Le système indirect TPMS compare les vitesses des roues particulières en captant de basses pressions dans celles qui doivent effectuer plus de tours que les autres. C'est la conséquence du fait que le pneu dont la pression est plus basse a un diamètre plus bas et ce qui en résulte, il parcourt la même distance en effectuant plus de tours. La génération plus nouvelle de ce systeme TPMS utilise un autre paramètre des pneus - à savoir la vibration de la roue. Outre la vibration, ces systèmes examinent aussi le résultat des variations de la charge lors de l’accélération, du freinage ou des prises des virages.

Vérification de la pression.

Vérification de ma pression.

Ce système présente de multiples défauts. Le défaut le plus important est la réinitialisation manuelle des paramètres et la mise en oeuvre d’un nouveau calibrage des pneus. Pourquoi ? Le système de l’effacement des paramètres est utilisé à chaque fois que nous remplaçons nos pneus ou nous les gonflons. Le principe des auteurs de ce système était d’utiliser le calibrage au moment d’atteindre exactement la même pression (recommandée par les fabricants) dans chacune des roues. Comment pouvons-nous être sûrs que la pression appliquée est exacte ? Le point de référence de ce système n’est pas la pression correcte pour nos roues (car il n’y a pas de capteurs de pression) mais exclusivement le moment où nous avons reconnu d’avoir déjà une pression correcte. Le système ne nous fournira aucune information sur la pression correcte dans les roues, il accepte exclusivement notre décision concernant le calibrage. La plupart des conducteurs n’ont pas leur propre compresseur, en conséquence ils se fieront aux dispositifs usés et imprécis de l’utilisation publique. Cela signifie qu’ils se baseront sur la pression incorrecte. On  peut  utiliser le bouton de calibrage à tout moment que nous jugeons convenable parce que ce système ne vérifie pas l’état de fait avant le calibrage. Le système nous alertera uniquement en cas de diminution de la pression de 20% par rapport à celle reconnu par nous comme de base. Un autre problème est à affronter lors du remplacement d’un pneu ou des pneus. Ce système est ajusté parfaitement à la rigidité des pneus sur lesquels la voiture est partie de l’usine. Cela signifie que, si nous voulons que le système nous prévienne de la perte de  pression de 20%, nous devons installer exactement le modèle des pneus identique à celui auquel il avait été adapté. Dans le cas du système indirect TPMS de la seconde génération (appuyé sur la vérification de la vibration des pneus), il existe une plus grande dépendance entre les pneus originaux du premier équipement du véhicule et le fonctionnement correct du système. Et c’est aussi le résultat de l’adaptation des paramètres du système de TPMS aux traits caractéristiques d’un modèle du pneu donné. Pour un utilisateur moyen, cela signifie le surplus de coûts car les pneus originaux sont plus chers.

Il existe encore un autre aspect de l’utilisation de pneus au système indirect TPMS : temps de réaction. D’après les essais effectués par une organisation américaine Department Of Transport (DOT) il résulte que le conducteur, après avoir constaté la perte de  pression dans une des roues, a besoin de 10 minutes en moyenne pour arriver dans un endroit sûr. Le système indirect TPMS ne constatera une perte progressive de pression qu’après une conduite de quelques kilomètres (car son analyse se base sur la comparaison des comportements des pneus dans une période donnée). En conséquence, il nous prend quelques minutes précieuses (en ce temps-là la pression dans les roues peut baisser jusqu'à zéro). Finalement, le système en question, en comparant le comportement des paramètres des roues entre eux, ne notera pas le cas où toutes les quatre roues perdent progressivement leur pression. C’est parce qu’il perdra le point de référence.

Vaut-il la peine d’acheter le système TPMS ?

Mesure traditionnelle de la pression des pneumatiques.

Mesure de la pression des pneus.

Mesure de pression. Dans le cas où notre auto ne serait équipée par le fabricant d’aucun système mentionné ci-dessus, l’achat de ce dernier peut se faire librement. Sur le marché secondaire on nous offre des systèmes directs TPMS. Le prix pour le capteur, transmetteur et récepteur est élevé, mais les effets apportés par ce système sont bien mesurables. Vaut-il la peine d’investir? Il ne faut pas oublier que si nous ne possédons pas de pneumatique de type Run Flat aux parois renforcées, à chaque fois que le pneu sera crevé, le capteur sera probablement endommagé. Run Flat, grâce à la rigidité de ces parois, protégera le capteur contre les dommages. Si nous pouvons nous permettre l’achat du système en question, c’est une bonne solution. Toutefois, une solution alternative est possible: on se souciant de ses pneumatiques, en étant préventif. C’est pour cela que nous conseillons de vérifier deux fois par mois la pression dans les roues, effectuer le pincement des pneus périodiquement dans les stations diagnostiques et adapter la pression dans les pneus aux conditions réelles dans lesquelles le pneu sera utilisé (par ex. un long trajet avec un camping).

Vous appréciez notre article?
Cliquez sur le bouton "J'aime"

Merci
Ajouter un commentaire
(Attention: les commentaires sont en modération)