Les capteurs TPMS (Tyre Pressure Monitoring System) sont conçus pour informer le conducteur des pertes de pression. Ils sont obligatoires sur les véhicules neufs depuis plusieurs années. Découvrez comment fonctionne ce système de surveillance de la pression des pneus.

La pression correcte dans les pneus est indispensable à votre  sécurité.

Le TPMS, en quoi ça consiste ?

Le TPMS est indispensable. En effet, selon des recherches, entre autres de la DEKRA, 40% des propriétaires de voitures en Europe et en Amérique du Nord vérifient l'état de leurs pneus moins d'une fois par an. Et la qualité des pneus affecte non seulement la sécurité des voyageurs, mais également de l'état de l'environnement et des finances de chaque automobiliste. La perte de pression des pneus peut avoir deux causes principales :

  • une cause naturelle : cela résulte de la pénétration d'air à travers les parois et les valves des pneus,
  • à cause d’un dommage mécanique c’est la situation la plus dangereuse. Il s’agit d’une perte de pression rapide lorsque, par exemple, vous heurtez le véhicule au trottoir ou à un objet pointu.

Dans les deux cas, afin d’éviter un accident, il est bon d’être rapidement informés de la perte de pression dans les pneus. Le système TPMS offre la possibilité de surveiller la pression de vos pneus.

Des capteurs de pression obligatoires

En 2009, le Parlement européen a adopté une résolution obligeant les constructeurs automobiles à monter en série des systèmes TPMS dans les voitures neuves. En Amérique du Nord, cette obligation a été introduite il y a longtemps, en 2003. La résolution européenne, entrée en vigueur en 2014, ne spécifie pas quelles solutions technologiques existantes sur le marché doivent être mises en œuvre.

Comment fonctionne un capteur de pression des pneus ?

Le TPMS direct

Le système TPMS direct informe le conducteur en temps réel de la pression réelle dans chaque pneu. Ces systèmes fonctionnent à l’aide de capteurs de pression situés dans chaque pneus et de solutions permettant d’envoyer des informations de l’intérieur du pneu au composantes du véhicule chargées de la collecte des données.

Les vannes montées sur les pneus transmettent des informations par ondes radio à l'ordinateur de bord de la voiture. La vanne montée sur le pneu comprend un capteur de pression, un capteur de température, une alimentation par batterie et un système électronique. Le capteur de pression de pneu contient un cristal de quartz et convertit la différence de pression en pics, qui sont transmis sur une fréquence de 434 MHz à l'ordinateur de bord. La transmission dans ce type de système TPMS a lieu en moyenne toutes les minutes.

Il existe de nombreux systèmes de TPMS directs. Les plus populaires sont : Beru, Schrader ou encore : AllTech, SmarTire, Siemens VDO, En Tire Solution, Pacific, etc. Les différences entre les différents modèles reposent sur l'emplacement et la méthode de positionnement des capteurs de mesure.

Le capteur peut être placé directement derrière la vanne d’air ou être fixé à la jante par ex. Dans le premier cas, les soupapes sont marquées par des couleurs et la position de la roue sur le véhicule reste inchangée. Si vous modifiez la position des roues, des informations erronées apparaissent à l'écran. Avec les capteurs fixés auxjantes, l’ordinateur reconnaît automatiquement la position d’une  roue sur le véhicule. Les résultats de la mesure sont affichés au tableau de bord du véhicule ou sur l'écran de l'ordinateur de bord.

Les capteurs de pression de ce type offrent une grande précision et un contrôle précis de chaque roue. Ce système est :

  • sécurisant (car il nous informe régulièrement de la pression),
  • économique (il nous protège des effets d’une pression trop faible – consommation de carburant excessive, usure plus rapide des pneus),
  • écologique (le pneu durera plus longtemps, diminution de l’émission de CO2).

Une pression adéquate améliore également les performances du véhicule.

Remplacement des pneus avec des capteurs de pression

Parmi les inconvénients de ce système, citons les problèmes du démontage. Lors du remplacement des pneus, le vulcanisateur doit être averti de la présence de capteurs de pression dans les roues, car ces derniers sont le plus souvent endommagés lors du démontage dans les centres de service. Le prix d’un nouveau capteur est élevé. Veuillez aussi prévoir le coût de l’étalonnage du capteur de pression des pneus, c’est-à-dire du téléchargement des modifications dans le logiciel du système TPMS, qui doit analyser les nouvelles conditions de base (nouveau capteur).

N'oubliez pas de remonter les jantes exactement là où elles étaient auparavant. En cas d’oubli, il vous faudra payer pour une autre analyse des nouvelles conditions du système TPMS.

Le TMPS indirect

C’est ce type de système de mesure de la pression que préférèrent les constructeurs automobiles. C'est pourquoi il est utilisé sur la plupart des voitures de classe moyenne et économique. Son principal avantage, c’est sa mise en œuvre peu coûteuse. Cela est dû au fait qu’il fait appel aux capteurs de vitesse de roue, qui font partie du système de freinage antiblocage (ABS) et du système de stabilisation électronique (ESC).

Le système TPMS indirect compare les vitesses de chaque roue en détectant une pression faible sur celles qui doivent faire plus de tours que les autres. Cela est dû au fait que le pneu à basse pression a un diamètre plus petit, il effectue donc plus de révolutions en parcourant le même trajet.

La nouvelle génération de ce type de système TPMS utilise un autre paramètre de pneu : la vibration des roues. En plus des vibrations, ces systèmes examinent également le résultat des variations de charge lors des accélérations, pendant le freinage ou dans les virages.

Ces capteurs de pression TPMS présentent de nombreux inconvénients. Le plus important d'entre eux est la réinitialisation manuelle des paramètres et la mise en œuvre d'un nouvel étalonnage de pneu. Pourquoi ? Le système de réinitialisation des paramètres est utilisé chaque fois que nous remplaçons les pneus par des pneus neufs ou que nous regonflons les pneus. Les créateurs de ce système partaient de l'hypothèse que l'étalonnage devrait être utilisé lorsque la même pression (recommandée par le fabricant) est obtenue dans chacune des roues.

Mais comment pouvons-nous être sûrs que la pression que nous venons d'appliquer sur les roues est correcte ? Le point de référence de ce système n’est pas la pression correcte dans nos roues (car il n’y a pas de capteurs de pression), mais seulement le moment où nous avons décidé que nous avons déjà obtenu la pression correcte. Les capteurs de pression de roue ne nous informeront pas si les pneus ont déjà la pression appropriée, ils se contenterons d’accepter automatiquement notre décision d'étalonnage.

La pression dans les pneus doit être vérifiée régulièrement.

La plupart des automobilistes ne disposent pas de leur propre compresseur et dépendent donc de dispositifs à usage public surexploités et inexacts. Et cela signifie que la mesure de la pression des pneus peut s’avérer incorrecte. Le bouton d'étalonnage peut être utilisé à tout moment, ce que nous jugeons approprié, car le système TPMS ne vérifie pas l'état réel avant l'étalonnage. Le pressostat ne nous alertera que si la pression chute de 20% par rapport à ce que nous considérions comme la pression de référence. Un autre problème vient s’ajouter à ceux que nous rencontrons lors du remplacement d'un pneu ou des pneus.

Ce système est parfaitement adapté à la rigidité des pneus avec lesquels il a quitté l’usine. Cela signifie que si nous voulons que le système nous informe d'une perte de pression de 20%, nous devons utiliser exactement le même modèle de pneu que celui pour lequel il a été adapté. Dans le cas du système TPMS indirect de deuxième génération (basé sur le test de vibration du pneu), il existe une relation encore plus étroite entre les pneus d'origine équipant le véhicule et le fonctionnement correct du système. Et cela résulte également de l'adaptation des paramètres du système TPMS aux caractéristiques spécifiques d'un modèle de pneu donné. Pour l'utilisateur moyen, cela entraîne donc des coûts supplémentaires, car les pneus d’origine qui équipent le véhicule neuf sont généralement plus chers.

L'utilisation de pneus avec un système TPMS indirect présente un autre aspect : le temps de réponse. Des recherches menées par l'organisation américaine Department of Transport (DOT) montrent qu'après avoir constaté une perte de pression dans l'un des pneus, le conducteur a besoin en moyenne de 10 minutes environ pour se garer dans un endroit sûr.

Le système indirect TPMS détectera une perte de pression graduelle seulement après avoir parcouru quelques kilomètres (car son analyse est basée sur la comparaison du comportement des pneus sur une période donnée). En conséquence, cela nous fera perdre plusieurs précieuses minutes (pendant ce temps, la pression dans la roue peut descendre à zéro). En fin de compte, ce système, comparant les paramètres des roues les unes par rapport aux autres, ne pourra pas détecter le cas lorsque les quatre roues perdent progressivement de la pression. Parce qu'il va perdre son point de référence.

Vous pouvez consulter le niveau de pression approprié à votre voiture par exemple sur la trappe à carburant.

Cela vaut-il la peine d’acheter un système TPMS ?

Si notre voiture n’était équipée en usine d'aucun des systèmes ci-dessus, nous pouvons effectuer cet achat nous-mêmes. Les systèmes TPMS directs sont proposés à la vente sur le marché d’occasion. Le prix du capteur, de l'émetteur et du récepteur est élevé, mais les effets de ce système TPMS sont également très mesurables.

L’investissement en vaut-il la peine ? N'oubliez pas que si vous ne possédez pas de pneus Run Flat à parois renforcées, le capteur sera probablement endommagé à chaque fois que vous aurez une crevaison. Grâce à la rigidité de ses parois, Run Flat protégera le capteur contre les dommages. Si nous pouvons nous permettre d’acheter ce système, c’est une solution confortable. Cependant, il est toujours possible de recourir à une solution alternative : Veiller de manière préventive au bon état de vos pneus.

Attention !

Vérifiez la pression des pneus deux fois par mois, faites refaire la géométrie des roues périodiquement dans les stations de diagnostic et réglez la pression en fonction des conditions réelles d'utilisation des pneus (par exemple, un long voyage avec une remorque).

Les capteurs TPMS en hiver

Comment les capteurs de pression réagissent-ils à basse température ? De nombreux automobilistes (selon certaines sources, pas moins de 25%) voyagent régulièrement à basse pression. Pendant ce temps, les températures basses font baisser la pression des pneus. C'est pourquoi en hiver, les conducteurs peuvent voir le voyant TPMS s’allumer plus souvent en hiver qu'en été.

En hiver, il est également possible que le voyant d'avertissement de basse pression s'allume dès que la voiture démarre et qu’il s'éteigne lorsque les pneus se réchauffent. Ceci est un autre signe que la pression dans ces pneus présentent un niveau incorrect. Il existe un moyen de vous protéger contre l’allumage intempestif du voyant TPMS en hiver et en été: vérifiez régulièrement la pression de vos pneus et regonflez le cas échéant.